Accueil > Exploitation > Le travail de nos vignes

Le travail de nos vignes

C’est avec passion que nous effectuons chacun des travaux de la vigne. Des vignes auxquelles nous apportons le plus grand soin.

La vigne nécessite un entretien particulier destiné à maitriser les rendements et favoriser la qualité.

La taille :
C’est la première opération après les vendanges. Elle commence dès la chute des feuilles et se poursuit jusque mars.
Parmi les travaux de la vigne, la taille est l’acte fondateur car c’est d’elle, de sa précision, de son intelligence que dépendra la qualité de la vendange.

Le liage :
Il a lieu dans la foulée de la taille, début avril.
Il consiste à passer les sarments de part et d’autre du fil de support, puis à les attacher avec un petit fil de fer protégé de papier ou autre matière biodégradable.
C’est un travail manuel qui requiert précision et rapidité.

L’ébourgeonnage :
Cette opération qui a lieu courant mai, fait appel au jugement du vigneron car il consiste à éliminer les bourgeons non fructifères.

Le relevage :
Il a lieu en mai / juin. Il faut relever les rameaux et les maintenir dans une position verticale au moyen des fils pour qu’ils puissent bénéficier de la lumière.

Le palissage :
Il a généralement lieu en juin / juillet. Palisser consiste à séparer manuellement les rameaux entre eux et à les maintenir dans leur ordonnancement par des fils et agrafes. La pourriture sera alors évitée et les feuilles pourront capter le soleil et profiter d’une bonne aération.

Le rognage et le cisaillage :
Durant l’été et jusqu’aux vendanges, il faut rogner / cisailler la vigne qui continue de pousser.
Cette taille d’été peut se faire manuellement ou au moyen d’un enjambeur.

Les vendanges :
En Champagne la vendange est entièrement manuelle.
La vendange qui a généralement lieu en septembre, s’étale sur 2 semaines.
Le rendement est réglementé.
Chaque vendange est unique, en termes de maturité, de degré d’acidité et de degré d’alcool.
Lors de la coupe, le raisin est trié. Le vert et le pourri sont ainsi mis de coté.
Une fois coupé, le raisin est acheminé directement vers la Coopérative de SAINTE GEMME où il est pressé.